Bugatti Automobiles – Galerie Photos – Histoire Bugatti – Tous les modèles

Bugatti Type 13 Brescia (1920)

Ettore Bugatti réalise sa première voiture en 1898.

Bugatti un nom universellement connu, comme Michel-Ange, Léonard de Vinci, Stradivarius ou Picasso. Pourtant Ettore n’était ni peintre, ni sculpteur, ni musicien. Mais, constructeur automobile, il éleva ses créations au rang d’œuvres d’art.

En 1881, naît Ettore-Bugatti à Milan, dans une famille d’artistes. Après l’école et un bref passage à l’école des Beaux-Arts de Milan, il commence un apprentissage chez Prinetti & Stucchi, un fabricant de bicyclettes. Il est fortement attiré par la technique et la mécanique d’un véhicule encore jeune alors, l’automobile. Dès l’âge de 17 ans, il équipe un tricycle de deux moteurs et participe à quelques compétitions.

Veyron Grand Sport Vitesse Rembrandt

Voici la Bugatti-Veyron Grand Sport Vitesse Rembrandt, la nouvelle et quatrième « Légende » ou série limitée de la marque. Dédiée au frère cadet d’ Ettore : Rembrandt, sculpteur de profession.

2014 Bugatti Veyron Grand Sport Roadster Vitesse Rembrandt

Bugatti-Veyron Grand Sport Roadster Vitesse Rembrandt (2011)

Les trois voitures de cette série limitée sont d’ores et déjà vendues. Mais on peut néanmoins s’attarder sur sa robe et sa finition spécifiques. La couleur extérieure est donc d’un beau bronze, matériau préféré de l’artiste, tandis que la partie basse se pare d’un marron plus clair. Le fer à cheval de la marque et le logo EB se parent d’une livrée couleur platine, les roues s’adaptent également avec des nuances de marron. On retrouve enfin la signature de Rembrandt sur la voiture, forcément.

Le luxe et l’excellence sont dans le détail, même si on attend la nouvelle voiture de la marque et que ceci sert essentiellement à écouler les derniers exemplaires invendus de la Veyron, comme pour les précédentes séries limitées « Légendes ». C’est donc inutile à souhait mais néanmoins splendide et indispensable, comme toute œuvre d’art. Gageons (espérons ?) que Rembrandt n’aurait pas renié cette « création ».

Bugatti-Veyron Grand Sport OR Blanc (2011)

Exemplaire unique, la La Veyron Grand Sport L’Or Blanc a été présentée début juillet aux ateliers Bugatti de Molsheim en Alsace.

2011 Bugatti Veyron Grand Sport OR Blanc

Cette production unique en son genre exploite une technologie encore inédite dans la carrosserie automobile, celle de la céramique. En faisant appel à des professionnels de la porcelaine, Bugatti innove dans l’art de la carrosserie. De plus, cette matière réputée pour sa fragilité, d’où l’antinomie de l’exploiter sur un véhicule extrêmement puissant et cabriolet. La Grand Sport L’Or Blanc est un fantastique produit inutile, très cher (1.65 million d’euros), très rare et complètement Bugatti par essence.

Bugatti exploite à travers ce modèle unique la carrosserie d’une Veyron Grand Sport. Le cabriolet est la dernière déclinaison possible de la Veyron dans le commerce. Il attend de se déparer de toutes les Grand Sport prévues en production (mais pas toutes commandés) avant de lancer la production de la Galibier.

 ➡  Galerie Photos

A propos de PhotosCar 909 Articles
[googleplusauthor]

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.