GMC Constructeur Automobiles

GMC filiale du groupe General Motors

Logo Gmc
Logo Gmc

GMC , autrefois connue sous le nom GM Trucks, est une filiale du groupe General Motors. Cette marque est très connue pour ses véhicules utilitaires du type camionnettes et camions légers. L’histoire de cette firme commence en 1901, quand Max Grabowski entreprend le lancement de « The Rapid Motor Vehicle Company ».

Il commercialise les tous premiers camions commerciaux de l’histoire. L’entreprise est vite rachetée par le géant General Motors, en 1909. Elle deviens la General Motors Truck Company, d’où GMC est issu.

GMC Banniere

GMC

2018 GMC Terrain
2018 GMC Terrain
2017 GMC Sierra 2500HD All Terrain X
2017 GMC Sierra 2500HD All Terrain X
2017 GMC Sierra 2500HD All Terrain X
2017 GMC Sierra 2500HD All Terrain X
2016 GMC Sierra 1500 All Terrain X Crew Cab
2016 GMC Sierra 1500 All Terrain X Crew Cab
2016 GMC Canyon Denali Crew Cab
2016 GMC Canyon Denali Crew Cab
2015 GMC Yukon Denali
2015 GMC Yukon Denali
2015 GMC Terrain
2015 GMC Terrain
2015 GMC Sierra Denali 3500 HD
2015 GMC Sierra Denali 3500 HD
2014 GMC Sierra
2014 GMC Sierra
2013 GMC Sierra SLT Crew Cab
2013 GMC Sierra SLT Crew Cab
2013 GMC Sierra Extended Eab
2013 GMC Sierra Extended Eab
2012 GMC Terrain Denali
2012 GMC Terrain Denali
2012 GMC Acadia Denali
2012 GMC Acadia Denali
2012 GMC Acadia
2012 GMC Acadia
2010 GMC Terrain
2010 GMC Terrain

Camions de guerre

1915 GMC 40AEn 1916, GMC fournit des camions à l’armée américaine. Il s’agit de camions pesant près de 3/4 de tonne, une innovation remarquale pour l’époque!

Durant la Première guerre, c’est près de 8 500 camions que le constructeur américain fournira à l’armée. La plupart de ces camions étaient des ambulances, des camions servants à transporter les troupes ainsi que des camions pour déplacer les avions légers.
Au cours de ces années, 90% de la production de GMC est destinée à l’armée américaine.

Les innovations mécaniques

En 1930, un tandem d’essieux avant et arrière est proposé pour la toute première fois sur les modèles les plus lourds de GMC.

Un an plus tard, de Los Angeles à New-York, les camions GMC T-95 6×4 truck, tirant derrière des remorques… GMC, vous l’aurez deviné, munis de fourgons conçus par la compagnie Frigidaire, transportent des produits frais en un temps record.

En 1934, la compagnie met en marché le premier camion à cabine avancée. Il est pourvu de moteur placé à l’avant du camion, pour un entretien plus facile. Ces camions pèsent entre 15 000 et 30 000 livres.

L’ère des « pickups »

1950 marque une période heureuse pour les États-Unis. Pendant une majeur partie de cette décennie, ce grand pays d’Amérique du Nord sera en paix. La prospérité semble à la portée de tous.
Chez GMC, en plus des camions, on présente au public deux nouveaux modèles de tracteurs qui feront sensations. Ainsi une compagnie de la Caroline du Nord en acheta 287 à elle seule.

Quant aux pickups, ils passent à l’histoire et intéressent même les habitants des nouvelles banlieues. Un modèle inspiré du Model 100 de 1956 a été pensé pour ce bassin précis de clients.

Une décennie plus tard, en 1961, le Model 1000 invite toute la famille qui a grandit à l’extérieur des grands centres, ainsi que leurs amis, pour une balade à quatre roues. Ainsi le Model 1000 est bel et bien un pickup, mais que l’on peut adapter pour que toute la famille puisse y pendre place.

Les icônes GMC

Durant les décennies suivantes, la division camion de General Motors connaitra quelques bas mais surtout beaucoup de haut. Cela grâce à des modèles de camions et de véhicules utilitaires sport qui s’imposent dans leur catégorie.

Le Yukon, introduit en 1992, est l’un de ces modèles qui a gagné le cœur et la confiance du public. Fait pour toute la famille, performant et sécuritaire, le Yukon est encore aujourd’hui un véhicule utilitaire sport unique en son genre, et à la fine pointe de la technologie.
Le camion léger Sierra connait également un succès durable. Depuis 1996, ce camion sillonne les routes du Québec et est synonyme de durabilité et de fiabilité. source