Super GT Series

Le Super GT organisé par la fédération japonaise.

Logo Super GT
Logo Super GT

Les véhicules de ce championnat Super GT, où une quarantaine de voitures s’affrontent sur circuit, sont classés en deux catégories. Elles se nommes « GT300 » et « GT500 ». Elles sont propulsées respectivement par des moteurs d’une puissance approximative de 300 et 500 chevaux.


 ➡ Le Super GT 500

Si 15 voitures (6 Lexus RC F, 5 Honda NSX Concept-GT, 4 Nissan GT-R) seront présentes, comme en 2015, engagées par les mêmes teams, le plateau n’en recèle pas moins quelques nouveautés.

2016 Super GT GT500 Nissan GT-R
2016 Super GT GT500 Nissan GT-R

Les Constructeurs. Si chez Lexus et Nissan on a choisi la continuité, part contre Honda a pris l’option d’abandonner le système hybride. La NSX Concept-GT 2016 pèsera 70 kg de moins en raison de l’abandon de l’hybride et également par souci d’efficacité, le système ayant connu quelques difficultés en 2015.

Les Pneumatiques. Pas de changements par rapport à l’an dernier. Bridgestone restant nettement majoritaire en équipant 10 voitures. 5 Lexus, 4 Honda et la Nissan du Team Impul, contre 2 à Michelin (la Nissan NISMO n°1 et la Nissan n°46 du Team MOLA, 2 à Yokohama (la Lexus n°19 du Team Wedsport Bandoh et la Nissan du Kondo Racing) et 1 seule pour Dunlop (la Honda du Nakajima Racing).


 ➡ Le Super GT 300 

Le GT300 est marqué par l’affrontement entre les GT3 européennes, très menaçantes, et les voitures japonaises, quelques-unes d’ailleurs passées au GT3 telles les Nissan et Lexus, d’autres roulant en hybride comme les Toyota Prius, faisant cavalier seul comme la Subaru BRZ R&D Sport ou d’autres encore ayant adopté la philosophie « Mother Chassis » du Super GT, comme la Lotus Evora MC ou la Toyota 86 MC.

2016 Super GT GT300 Subaru BRZ
2016 Super GT GT300 Subaru BRZ

En 2015, le titre est revenu au Japon, après deux années avec Mercedes et à BMW. La couronne est tombée dans l’escarcelle de la Nissan GT-R GT3 GAINER TANAX. Avec pour champion néanmoins un pilote européen, le portugais André Couto. Qu’en sera-t-il cette année, avec l’arrivée de la BMW M6 GT3, l’Audi R8 LMS ou la Mercedes-AMG- GT3 ?

Les pneumatiques

Yokohama écrase la catégorie, avec 20 voitures équipées sur les 26 ayant déjà fait leur choix. Dunlop équipera 4 GT 300 (la Nissan GT-R GT3 n°0 et la Mercedes-AMG GT3 n°11 du team GAINER TANAX, l’Audi R8 LMS n°21 de l’Audi Team Hitotsuyama (en Yokohama en 2015) et la SUBARU BRZ R&D Sport n°61) et Bridgestone fournira des pneumatiques à 2 voitures, la BMW M6 GT3 n°55 du Team ARTA, le team restant donc fidèle à Bridgestone, et la Toyota Prius apr n°31, déjà en Bridgestone en 2015 (la deuxième Prius apr, la n°30, sera cependant en Yokohama).

Galerie Photos Super GT

AccueilSuper GT SeriesSuper GT

Super GT

Logo Super GT
2016 Super GT GT500 Nissan GT-R
2016 Super GT GT500 Lexus RC F
2016 Super GT GT500 Lexus RC F
2016 Super GT GT500 Lexus RC F
2016 Super GT GT500 Lexus RC F
2016 Super GT GT500 Honda NSX-GT
2016 Super GT GT500 Honda NSX-GT
2016 Super GT GT300 Subaru BRZ
2016 Super GT GT300 Nissan GT-R GT3
2016 Super GT GT300 Nissan GT-R GT3
2016 Super GT GT300 Nissan GT-R GT3
2016 Super GT GT300 Nissan GT-R GT3
2016 Super GT GT300 Nissan GT-R GT3
2016 Super GT GT300 Mercedes-AMG GT3
2016 Super GT GT300 Mercedes-AMG GT3
2016 Super GT GT300 Lotus Evora
2016 Super GT GT300 Ferrari 488 GT3
2016 Super GT GT300 BMW M6 GT3
2016 Super GT GT300 Audi R8 LMS
2016 Super GT GT300
2016 Super GT - GT500 - Lexus RC-F
2016 Super GT - GT500 - Lexus RC-F
2015 Super GT500 - Nissan GT-R
2015 Super GT500 - Honda NSX GT
2015 Super GT500 - Honda NSX GT
2015 Super GT300 - Mercedes Benz SLS AMG GT3
2015 Super GT300 - Mercedes Benz SLS AMG GT3
2015 Super GT300 - McLaren MP4-12C GT3
2015 Super GT300 - McLaren MP4-12C GT3
« Préc.
Suiv. »
 1