Formule 1 – Le championnat Monoplaces est créé en 1950

Logo F1

Les débuts du championnat de Formule 1

La Formule 1 est un léviathan mondial. En 2017, son audience mondiale était de 352,3 millions de personnes. Les revenus de sponsoring des fabricants se chiffrent en centaines de millions d’euros par an. La vitesse maximale de la voiture de Formule 1 est de 371 km/h. En termes simples, tout en Formule 1 est fait à grande échelle. L’une des plus grandes forces de la Formule 1 est le fait que, malgré toute l’expertise technique et la technologie! il s’agit d’un sport simple.

1955 Lancia D50 A Formula One
La 
Lancia D50 était une voiture de course de Formule 1 conçue par Vittorio Jano pour Lancia en 1954.

Il y a quelque chose de intrinsèquement viscéral à regarder des pilotes incroyablement qualifiés dévaler des voitures extrêmement rapides sur une piste de course. Malgré la vitesse toujours croissante, la Formule 1 est un sport plus sûr que jamais dans son histoire. En effet, tout au long de ses près de 80 ans! la Formule 1 est, chaque année, devenue à la fois plus rapide et plus sûre. C’est la véritable compétence d’ingénierie du sport.

Comment la course a t-elle évolué ?

This image has an empty alt attribute; its file name is formula-image-9.png Progressivement, dans les années d’après-guerre, la F1 a subi une série de changements évolutifs. Par exemple, en 1958, les Grands Prix ont été raccourcis de 300 milles à 200 milles, et le carburant utilisé par les conducteurs a été normalisé à Avgas.
This image has an empty alt attribute; its file name is formula-image-10.png 1958 a également été une année charnière car c’était la première année qu’une voiture avec un moteur monté derrière le pilote a remporté le championnat. Cooper de Stirling Moss a remporté le Grand Prix d’Argentine dans sa nouvelle voiture, qui est rapidement devenue la norme chez tous les constructeurs.
Auparavant, chaque équipe fabriquait son propre carburant en utilisant du méthanol et d’autres composés. 
1958 a également vu l’introduction d’un championnat du monde des constructeurs.
En 1965, une équipe japonaise remporte le Grand Prix du Mexique avec un moteur transversal. 
Contrairement à la voiture de Stirling Moss! cependant, aucun autre constructeur n’a copié le design de la voiture japonaise! qui reste la seule voiture à l’avoir fait avec un moteur de ce type.
Ce Grand Prix a également été le dernier à voir l’utilisation d’un moteur de 1,5 litre avant que les charges ne soient portées à 3,0 litres. 
Cela a naturellement augmenté les vitesses que les voitures sont capables d’atteindre, et elles dépassent désormais régulièrement les 321 km/h . Une vitesse plus du double de la vitesse de pointe des premières voitures de course.

La plus grande évolution

La plus grande évolution qui s’est produite depuis la Seconde Guerre mondiale a été de loin la diffusion internationale de la Formule 1. Les courses sont désormais vraiment réparties dans le monde entier, avec des courses sur presque tous les continents.

Cela signifie que la Formule 1 compte désormais des fans, des constructeurs et des pilotes du monde entier. Avec des courses à Bahreïn! en Chine, au Brésil et à Abu Dhabi! la Formule 1 devient rapidement un sport qui transcende les frontières nationales. En effet, de plus en plus, la fidélité des fans se porte sur les constructeurs automobiles plutôt que sur les pilotes de course.

Michael Schumacher

Michael Schumacher est l’homme de tous les records, à commencer par celui des titres mondiaux et des victoires en GP. D’ordre général, ses statistiques sont éloquentes. Dommage que quelques incidents aient sali sa carrière, car si le pilote est inattaquable, l’homme est controversé.

Renault F1 Type B195 Benetton Schumacher 1995

Né à Hürt-Hurmelheim, Michael commence sa carrière dans le karting, et remporte déjà un franc succès. En 1984, le pilote allemand, alors âgé de 15 ans, remporte son premier titre, le championnat allemand de karting en junior. Performance qu’il réitère l’année suivante, avant de passer en Senior dès 1986. Sa première année parmi les grands est satisfaisante, il termine troisième dans les championnats allemands et européens.

Senna meurt à Imola

La F1 vit en 1994 un choc terrible, c’est l’équivalent de la disparition de Clark en 1968 (c’était en F2). L’archange Senna meurt à Imola.

Ayrton Senna The Legend - Formule 1
Ayrton Senna The Legend

Cette tragédie marque la F1 à jamais et pousse la FIA et son président Max Mosley à prendre les choses en mains.

Ainsi la sécurité va progresser comme jamais auparavant. Effectivement le règlement technique change profondément. Et, les ravitaillements reviennent.

Le tour le plus rapide de l’histoire

Juan Pablo Montoya – GP d’Italie 2004 – 262,242km/h. En 2004, les monoplaces étaient plus rapides que jamais. Battant les records du tour course après course tout au long de la saison. Ainsi durant les qualifications du Grand Prix d’Italie 2004! Juan Pablo Montoya établit le tour le plus rapide de l’histoire de la Formule 1. Un record encore d’actualité. Le Colombien avait bouclé le tour de Monza dans sa Williams F36 à la vitesse moyenne de 262,242km/h lors de la première partie des qualifications. Malheureusement, il n’avait pu réitérer sa prestation plus tard lors de la session et avait laissé la pole à Rubens Barrichello.

Williams BMW V10 FW26A 2004
  • Vitesse maximale – Juan Pablo Montoya – GP d’Italie 2005 – 372,6km/h. Un an après avoir établi le tour le plus rapide de l’histoire, Montoya revient à Monza pour sceller un nouveau record. Celui de la plus grande vitesse jamais atteinte en monoplace.
  • Championnats gagnés consécutivement. Ferrari est à l’honneur, victorieuse de 1999 à 2004. Effectivement une suprématie de 6 championnats de suite sur les 16 que l’écurie a remporté depuis ses débuts.
  • Victoires en Grand Prix. Bien entendu Michael Schumacher avec ses 91 victoires sur 264 participations. Ainsi Michael peut dormir sur ses deux oreilles, Alain Prost, deuxième avec 51 victoires n’est pas près de le dépasser. Il est tout de même talonné par Jean Alesi.
  • Podiums en une saison. Un pourcentage de 100% pour Michael Schumacher sur l’exercice 2002 avec 17 podiums.

Galerie Photos / Formule 1


2020 : Dans une saison chamboulée par la pandémie de coronavirus, Lewis Hamilton entre encore un peu plus dans l’histoire de la Formule 1. Vainqueur de dix courses, en 14 Grands Prix, il bat dans un premier temps le record de victoires de Michael Schumacher avant d’égaler le légendaire pilote allemand avec un 7e titre de champion du monde. Légendaire.

Lewis Hamilton champion du monde 2020