Mercedes SL-X 1965 n’a jamais progressé au-delà de la phase maquette

Ce qui a pu être avec le SL-X a toujours été une affaire d’imagination.

Mercedes-Benz a créée une voiture de sport à moteur central, nommée en interne SL-X. Sur une idée du designer italien Giorgio Battistelli au milieu des années 60.

Si cela a l’air italien, c’est parce que le design était efficace. La voiture vient d’une époque où les maisons de design italiennes telles que Bertone et Pininfarina étaient en tête de l’industrie dans le monde entier. Beaucoup de fabricants traditionnels en dehors de l’Italie ont encore visité la carosseria tant attendue pour un brin de fusée italienne.

Mercedes recrute Giorgio Battistella

Mercedes-Benz n’a pas souvent suivi cette voie, mais dans ce cas-ci, Stuttgart a recruté Giorgio Battistella, qui . Celui-cia travaillé aux côtés de l’ancien responsable du design Mercedes-Benz Paul Bracq.

Ensemble avec Paul Bracq, ils ont planché sur la conception d’une sportive signée de l’étoile sur le capot. On peut imaginer que, dès le premier jour, les deux esprits créatifs envisageraient une voiture qui abandonnerait toutes règles applicables jusque-là à une sportive.

Mercedes SL-X 1965

Le projet est enfin validé

Après de longues discussions, de nombreux croquis et projets divers, Paul Bracq, qui avait le dernier mot en tant que designer en chef, valide enfin le projet d’une drôle de voiture toute plate conçue par Battistella. Pour en faciliter la conception, il était_prévu de positionner le moteur directement derrière les sièges. Nous n’avons aucune idée de l’avancée du projet chez Mercedes-Benz. Mais en général, pour une étude précise, il était habituel de construire une maquette en bois sans moteur et aucun intérieur.

Finalement, les responsables du projet ont tout bonnement enterré le projet du SL-X. Ainsi le coupé sportif n’a jamais progressé au-delà de la phase maquette. Il est_possible que Bruno Sacco, reconnu comme l’un des plus grands designers de l’histoire automobile, s’en soit inspiré plus tard pour le développement d’un projet appelé C- 111. Il en ont peutêtre adopté certaines caractéristiques, comme les portes-papillon et les phares escamotables. Son projet devenu également très populaire, hors du monde automobile, pour ses véhicules expérimentaux aux couleurs orange.

L’histoire du SL-X est_aujourd’hui présentée par Mercedes-Benz dans le musée de l’entreprise, où l’on peut admirer sa maquette en bois.

Galerie Photos