BMW Série 8 Cabriolet 2019 équipée d’un V8 bi-turbo de 523 chevaux

La BMW Série 8 Cabriolet 2019 perd son toit et son apparence reste belle.

Bien entendu, c’est le nouveau toit qui fait l’objet de toutes les attentions. La perte de la capote du coupé a rendu la BMW Série 8 Cabriolet tout aussi élégante; que le nouveau capot soit monté ou baissé. Le tissu choisi, car un toit en métal de cette taille aurait pris trop de place; et aurait ajouté trop de poids. Il peut_être abaissé en 15 secondes et à des vitesses allant jusqu’à 50 Km/h. Proposé en noir en standard ou en gris foncé en option.

Comme le coupé, le cabriolet utilise une configuration à quatre places. Il y a un peu moins d’espace pour les épaules que dans le coupé. Cela pour permettre une protection anti-retournement. Aussi les dossiers des sièges sont légèrement plus droits. Kneeroom reste le même, et la hauteur libre est légèrement améliorée grâce à la forme du toit.

Intérieur du BMW Série 8 Cabriolet

Ailleurs, le design intérieur du cabriolet est à peu près le même que celui du coupé. Ainsi un ajout utile a toutefois été_introduit pour la conduite froide de haut en bas; un protège-nuque en option est_intégré aux appuie-tête du conducteur et du passager avant; soufflant de l’air chaud sous trois niveaux d’intensité différents.

Le mécanisme de pliage du toit a endommagé l’espace de démarrage. Le volume total est_tombé à 350 litres avec le toit fermé (contre 430 litres); et à 280 avec le toit ouvert. Les propriétaires de cabriolets bénéficieront toujours de dossiers arrière divisés par 50/50. Bien que l’ouverture de chargement ait été légèrement réduite.

L’absence de toit solide a obligé BMW à ajouter des renforts supplémentaires au châssis. Cela afin de maintenir la carrosserie d’une rigidité similaire à celle du coupé. Des traverses supplémentaires, un nouveau panneau de soubassement et le mécanisme du toit entraînent une pénalité de poids de 125 kg.

Pour compenser cet excès de poids, la suspension a_été légèrement renforcée. D’ailleurs l’expérience de conduite devrait être sensiblement la même que celle du coupé. Cette masse est_également légèrement décalée vers l’arrière – parlez-en aux ingénieurs de BMW, qui admettent que la nouvelle répartition du poids en 48:52 rend la décapotable encore plus agréable à conduire à la limite.

Motorisation

Les options de moteur du cabriolet correspondront à celles du coupé. Par ailleurs cela signifie que la gamme démarre avec la 840d; un diesel six cylindres en ligne de 3,0 litres bi-turbo avec une consommation de carburant déclarée de 45,6 mpg et 161 g / km de CO2. L’unité 316bhp, 700Nm propulse le 840d de 0 à 62 mph en 5,2 secondes à une vitesse maximale limitée de 155 mph.

L’option essence du lancement sera le M850i. Propulsé par un V8 bi-turbo de 4,4 litres, il fait 523bhp et 750Nm. Le poids supplémentaire de la décapotable réduit légèrement la performance. Ainsi un temps de 0,9 ° C / 3,9 secondes est 0,2 secondes plus lent que le coupé. Comme on pouvait s’y attendre, le M850i ​​est plus assoiffé que le diesel, ce qui lui donne une consommation de 28,5 gal et 225 g / km de CO2.


Vidéo


Galerie Photos

Comments are closed.