Ford Torino GT 1970 dérivé de la familiale Ford Fairlane

Ford Torino GT 1970

Le modèle Torino GT était la version sportive à 2 portes.

Ford Torino GT. La Ford Torino est disponible en deux ou quatre portes, mais aussi en cabriolet ou en station wagon (break) et dispose toujours de quatre vraies places. Elle est initialement un dérivé de la familiale Ford Fairlane produite de 1962 à 1970. Après 1968, le nom de Fairlane est conservé pour les Torino de base, ce patronyme n’étant utilisé que pour les finitions haut de gamme.

Dès 1970, cette particularité s’inverse, la Torino devient un modèle officiel et la Fairlane ne subsiste que parmi les diverses versions de la Torino. Le nom de Fairlane disparait définitivement en 1971 et la Torino devient la familiale de chez Ford. L’idée de Ford de changer le nom de sa voiture populaire pour dynamiser les ventes s’est révélée bénéfique puisque les ventes de la Fairlane remontent une fois le nom de la ville italienne adopté pour les voitures à finition supérieure.

Ford Torino GT 1970

Les premières Torino

Les premières Torino sont des berlines de taille supérieure aux Fairlane des années précédentes. Le modèle Fastback dispose d’un toit complètement nouveau, ainsi que la version coupé. La face avant est affublée d’une grille parcourant toute la largeur de l’auto avec deux feux à l’horizontale de chaque côté. Certains modèles peuvent avoir une barre horizontale chromée pour agrémenter la calandre.

Ford Torino GT 1970

Les feux de position sont_placés sur les pointes des ailes avant et servent en même temps de clignotants latéraux comme l’exigent les lois fédérales. Les modèles Fastback appelés Sportsroof disposent d’un panneau arrière légèrement différent de forme concave pour harmoniser la carrosserie. Le toit de ces modèles s’étend jusqu’au bout du coffre à l’instar de sa petite sœur la Ford Mustang. En course, cette configuration se révèle très efficace. D’ailleurs, la Torino sera le Pace Car Indy de l’année. Mercury sortira, sur la même base, la Cyclone.

Châssis monocoque

Les Fairlane/Torino sont_construites en châssis monocoque de la même façon que les modèles de 1967. La suspension, aussi conservée, se compose de ressorts hélicoîdaux à l’avant, montés entre deux bras de suspension, et de longs ressorts à  lames  sur  un  pont robuste à l’arrière. Les véhicules équipés de V8 peuvent_être dotés en option d’une suspension renforcée. À la base, toutes les voitures ont des freins à tambour, mais les freins à disque à l’avant restent une option, de même que la direction assistée.

Une grande variété de moteurs

La marque américaine à l’ovale bleu propose une grande variété de moteurs pour ses Torino! en commençant par le L6 200 pc (3,2 L) pour tous les modèles sauf la Torino GT qui dispose du V8 302 pc Windsor comme moteur de base. Les autres moteurs sont le V8 289 pc Windsor! un autre V8 302 pc Windsor, deux V8 390 pc FE, et le V8 428 pc Cobra Jet de 335 CV sorti le 1er avril 1968, soit tard dans l’année modèle. Rares sont les Torino de 1968 équipées de ce dernier moteur très puissant.

Ford Torino GT 1970

La transmission standard est une boite manuelle à trois vitesses. Deux boites automatiques et une manuelle à quatre vitesses sont cependant en option. La Torino GT se caractérise par des sièges baquets; une console centrale; des emblèmes spécifiques et des décorations extérieures telles que les marquages « GT » sur les enjoliveurs, ou encore des décalcomanies. On peut aussi commander la suspension renforcée et des barres anti-rapprochement avant.

Découvrez tous les autres modèles Ford

Galerie Photos / Ford Torino GT

La Ford Gran Torino de Starsky et Hutch : vraie légende mais fausse sportive !

Avec la Gran Torino on rentre dans le monde du cinéma et des séries TV. Pas besoin d’un moteur fantastique pour en faire une auto fantastique. A l’époque, la Ford Motor Company a eu une idée de génie : créer un département spécifique, qu’on appelerait aujourd’hui « placement de produit », afin d’inonder gratuitement le monde du ciné et de la téloche. De la pub gratuite qui convient tout à fait aux producteurs rapaces (ou supposés tels) californiens. A cette époque pas besoin d’effets spéciaux pour rendre une voiture culte. Pas besoin d’images accélérées comme dans K2000, juste un peu de peinture.

L’idée géniale vient de Georges Barris, le créateur de la Batmobile. Plutôt que de créer une voiture hors norme qui ne collerait pas avec la série! il réalisera une peinture spécifique immédiatement reconnaissable encore aujourd’hui. Bien peu savent qu’il s’agit d’une Ford Gran Torino, mais en la voyant, tous savent qu’il s’agit de la voiture de Starsky et Hutch : c’est le miracle de la bande blanche sur fond rouge.