Pontiac GTO considérée comme la première voiture de muscle car

1967 Pontiac GTO Coupe Hardtop

La Pontiac GTO a été conçu par Jim Wangers , directeur de l’agence de publicité McManus.

Comme nombre du succès de l’histoire automobile, la Pontiac GTO n’aurait pas du voir le jour. A l’époque, GM souhaitant donner une image de constructeurs « responsables » vis-à-vis de la société, ordonnait de restreindre les performances de ses modèles et d’arrêter les compétitions. C’était compter sans la pugnacité de certains de ses ingénieurs, dont John DeLorean… En 1963, Pete Estes, à l’époque directeur général et John DeLorean, responsable de développement de la marque, commencent à faire des essais sur le modèle de type intermédiaire Tempest.

Pontiac GTO Convertible The Judge
Pontiac GTO Convertible The Judge

Ils y installent un V8 389 ci (6,4 L) de 325 ch et même un V8 421 ci (6,9 L), rendant la voiture bien plus rapide. Ils cachent leurs expérimentations à leurs supérieurs en prétendant développer une option pour le modèle Le Mans. Avant même que la direction ne soit mise au courant il est déjà trop tard pour reculer. Pour ne pas contrevenir à la politique du groupe, il s’agira au début d’un pack d’option.

Frank Bridge, responsable des ventes acceptera finalement à la condition de limiter la production à 5000 exemplaires annuels. L’option GTO est un succès instantané dès les premières semaines, obligeant Pontiac à réviser ses chiffres.

L’appellation « GTO », une idée de DeLorean, est inspirée par la Ferrari 250 GTO. Ayant bien étudié les besoins de la jeune clientèle par rapport à la performance et au prix abordable des voitures intermédiaire. Site officiel Pontiac

——————– 1964 ——————–

Pontiac GTO Convertible 1964

La première GTO sort en 1964 comme modèle dérivé de la LeMans, et elle est considérée comme la première des Muscle Car. Elle est équipée d’un V8 6.4 de 325 ch avec une boîte manuelle à 3 rapports. On option, on pouvait aussi acquérir un V8 TriPower de 348 ch, ne boîte manuelle à 4 rapports ou automatique à 2 rapports ainsi qu’un différentiel à glissement limité. Les 5.000 exemplaires sont_largement dépassés, puisqu’il s’écoulera plus de 32.000 GTO cette première année.

——————– 1965 ——————–

Pontiac GTO Convertible 1965

En 1965, la gamme Tempest est relookée en profondeur: une calandre en retrait sans barres horizontales, des feux arrière chromés nervuré, un nouveau single, comme les autres modèles les fameuses optiques disposées verticalement et des écopes de capot mais toujours non fonctionnels… Le V8 gagne en puissance pour afficher 335 ch en version de base, et 360 avec la carburation TriPower. 

A l’intérieur, la GTO partage son intérieur avec le haut de gamme “Le Mans” du modèle Tempest! mais inaugure une nouvelle série de “Jauges Rallye”. Avec un accueille presque dithyrambique par la presse, qui met en avant ses performances et souligne comme défaut son freinage et sa direction! la GTO continue sur la vague du succès qui attirera la convoitise des concurrents qui vont suivre Pontiac sur la voie du Muscle Car! y compris chez GM qui abandonnera sa limitation de performances…

——————— 1966 ———————

Pontiac GTO Convertible 1966

C’est en 1966, à l’occasion d’une nouvelle évolution des lignes, que la GTO devient un modèle à part entière! et non plus comme un ensemble d’options pour le modèle Tempest ou Le Mans. Elle reçoit un avant différencié au niveau de la calandre plus “pincée” au centre! et de la fenêtre arrière coupé, ainsi qu’un dessin moins rigide des ailes arrière, plus rondes. A l’intérieur, tout a_été restylé, avec quatre modules contenant l’instrumentation! mais aussi un véritable placage de bois sur une grande partie du tableau de bord .

En milieu d’année, Pontiac ajoute le pack XS Ram Air pour le moteur Tri-Power. Les composants d’air froid du pack étaient posés dans le coffre de chaque voiture et c’était au propriétaire de modifier le scoop de capot pour être fonctionnel… Entre 25 et 50 de ces voitures XS Ram Air ont_été produites.

——————– 1967 ———————

Pontiac GTO Convertible 1967

Le modèle 1967 reçoit quelques évolutions esthétiques! une calandre en maille chromée et de nouveaux feux arrière qui se composent de quatre rectangles étroits. Aussi disponible de nouvelles roues “Rally II” à cinq rayons. Mais surtout un tout nouveau V8 de 6.6 litres proposé en: 255, 335 et 360 ch. Les deux plus puissants abandonnant l’option TriPower contre un carburateur quadruple corps Rochester.

La boîte automatique gagne un rapport de plus (donc trois au total). Il pouvait_être actionné manuellement par un shifter Hurst “dual-gate” et le freinage s’améliore avec l’apparition de disques à l’avant. C’est aussi cette année là qu’apparaît pour la première fois, en option! l’original compteur de vitesse disposé à l’extérieur, sur le capot… Les ventes commencent à retomber, mais il y aura quand même 81.722 GTO 67.

Galerie Photos / Pontiac GTO