Triumph GT6 MkIII Coupé 1974 – Le moteur a été augmenté à 104 ch

Triumph GT6 MkIII Coupé 1974

La Triumph GT6 MkIII était en fait une version GT du Spitfire conçu par Michelotti.

Le dernier lifting majeur de la Triumph GT6 MkIII a eu lieu en 1970. Le style fastback distinctif de Michelotti aussi soigné que n’importe quelle Ferrari de l’époque. Commandé à l’origine comme une version GT du Spitfire, bien que le poids supplémentaire ait émoussé les performances de la voiture à quatre cylindres au point que Triumph a décidé de ne pas l’offrir en tant que production. La forme du coupé – utilisée pour les Spitfire de course. Bien sûr, avec le grognement supplémentaire du moteur à six cylindres de 2,0 litres. Cela nous a donné la GT6.

Triumph GT6 MkIII Coupé 1974

La suspension arrière à essieu oscillant

La GT6 partageait à l’origine la conception de la suspension arrière à essieu oscillant du Spitifre. Héritée à son tour du Herald. Amélioré pour le MkII avec l’utilisation d’accouplements Rotoflex! mais cette voiture est une MkIII, qui présentait la conception dite de «ressort oscillant». Cela impliquait un support pivotant pour le ressort à lames transversales arrière qui réduisait le changement de carrossage des roues arrière et améliorait la maniabilité.

Le moteur augmenté à 104 ch

À l’origine 95 ch, le moteur a_été augmenté à 104 ch pour les MkII et MkIII! sous quelle forme la voiture est bonne pour bien plus de 100 mph et lorsqu’elle est équipée d’un échappement comme l’élément Phoenix en acier inoxydable sur cette voiture, cela sonne tout simplement superbe.

Triumph GT6 MkIII Coupé 1974

Avec sa porte arrière à hayon et la rare option de siège arrière. cette GT6 est aussi pratique que n’importe quel MGB! mais si vous ne vous sentez pas gymnastique, la GT6 surbaissée peut_être difficile à entrer et à sortir. Une fois à l’intérieur, c’est un endroit agréable. Un nouveau tableau de bord a été_installé, les sièges ont_été recadrés en cuir et il y a aussi une belle roue Moto Lita. Avec la position de conduite basse et le renflement proéminent du capot devant vous, la vue vers l’avant est_comme si vous étiez dans un type E rétréci, aidé par la bande sonore à six cylindres.

La Triumph GT6 MkIII est un plaisir à conduire

Avec un démarreur à couple élevé, le moteur tourne rapidement. Une fois que vous_êtes habitué à l’accélérateur à longue course! la GT6 est un plaisir à conduire. L’action de changement de vitesse est un joli mouvement court et cet exemple a également l’avantage de l’overdrive, actionné par l’interrupteur sur le pommeau de vitesses.

Triumph GT6 MkIII Coupé 1974

Aux vitesses de la route A, l’avantage de la suspension MkIII est évident. La voiture semble moins affectée par les nids-de-poule au milieu des virages. La mise à niveau du servo de frein donne une sensation de confiance supplémentaire! en particulier avec les plaquettes Green Stuff et les disques percés.

Comme il s’agit d’un exemple si immaculé, nous n’avons pas saisi l’occasion de conduire la voiture à fond, mais nous avons l’impression que ce serait aussi & nbsp; amusant lors d’une journée de piste de club que lors d’un long voyage à travers le pays. Certes, c’est beaucoup sur le bouton et ne veut rien.

Galerie Photos / Triumph GT6 MkIII


Derniers contenus