Italian Meeting Montlhéry : Véhicules anciens italiens

italian meeting - Fiat Dino Spider 2400
Fiat Dino Spider 2400

Italian Meeting: Les Italiennes a Montlhéry

l’Italian Meeting – Les passionnés de véhicules anciens italiens se donnent une nouvelle fois rendez-vous à Montlhéry cet automne. Les véhicules présents seront variés avec voitures, motos, camions, tous venus d’Italie. Ainsi il permettra aux passionnés de rouler sur le superbe circuit de Montlhéry avec son anneau.

italian meeting - Ferrari F50
Ferrari F50

Au cœur de l’anneau, les différents participants, qu’ils aient prévu de rouler ou non, s’exposeront. Sur l’anneau se relaieront différents plateaux de démonstration, les voitures sportives étant évidemment à l’honneur !
Des runs seront également proposés, avec la « Supercar Run » qui verra les voitures s’opposer en un contre un sur des départs arrêtés.

Autodrome de Linas-Montlhéry

Le Circuit de Montlhéry, appellé aussi « Autodrome de Linas-Montlhéry« date de 1924. C’est Mr Alexandre Lamblin qui est à l’origine de ce projet. Il était passionné d’automobiles et travaillait d’ailleurs dans la fabrication de radiateurs pour autos et avions.

Logo Autodrome de Linas Montlhéry
Logo Autodrome de Linas Montlhéry

En 1920, l’industrie automobile cherche à se diversifier et à battre des records insensés. Quelques circuits du monde étaient convoités pour ce genre d’activités et notre férus de voitures a décidé de faire la même chose en France. Alexandre achète en 1923 un terrain à Linas près de Montlhéry. Pour des questions financières, le propriétaire décide de partir sur l’anneau de vitesse de 2,5 kilomètres et de remettre le projet du circuit à plus tard. L’anneau de vitesse sera de forme ovale, il y aura deux lignes droites de 180m. Mais l’anneau aura une particularité: il y aura 51° de pente, ce qui devrait permettre à des voitures de 1 tonne de passer les 220 km/h.
En tout plus de 1000 tonnes d’acier et de 8000 m3 de béton auront été nécessaires à la fabrication de l’Autodrome. 2000 personnes ont participé aux travaux qui auront durer 6 mois.

L’autodrome, un lieu de records

Dès sa mise en service le 4 octobre 1924, cette nouvelle piste devait se révéler l’une des plus rapides du monde. Plus de cent records y étaient battus ou établis deux mois seulement après son ouverture. En janvier 1925, trois mois après l’inauguration de la piste de vitesse, M. Lamblin décide d’ajouter à l’anneau de vitesse un circuit routier.

Grâce à l’importance des moyens mis en œuvre, tant en personnel qu’en matériel, ces travaux sont terminés en juin 1925. Un nouveau tour de force qui permet ainsi à l’Automobile-Club de France d’y organiser son grand prix et d’attirer par la même une foule considérable. Parmi ces records, citons le premier record du tour de piste en 1925. Établis par Albert DIVO, sur Delage, à près de 220 km/h de moyenne. source

Galerie Photos