Connaught : un constructeur automobile britannique oublié

- Accueil » Constructeur automobile » Connaught

Automobiles Connaught : une histoire de réussite et d’échec, une légende britannique.

Connaught Engineering est un constructeur de châssis de course automobile et une ancienne écurie de Formule 1 britannique. Fondée par Kenneth McAlpine, Rodney Clarke et Mike Oliver en 1950. Les voitures ont débuté en Formule 1 en 1952 et ont disputé 17 Grands Prix jusqu’en 1959.

Le meilleur classement d’une Connaught est une troisième place obtenue par Ron Flockart à Monza sur une type-B. L’écurie se retire du championnat du monde à l’issue de la saison 1953. De nombreux « gentlemen drivers » continuent d’engager à titre privé des châssis Connaught jusqu’en 1959.

Galerie Photos

Connaught cesse toute activité en 1960

Paul Emery, fondateur d’Emeryson, rachète l’outillage de course et, avec l’appui d’anciens mécaniciens de Connaught, construit l’Emeryson 61. Elle dispute également quelques Grands Prix de Formule 1 en 1962. La marque renaît en 2002 et produit, artisanalement et en faible volume, un modèle routier, la Type D GT Syracuse (berline quatre place motorisée par un bloc V10 de deux litres développant 300 chevaux).

L’écurie de course automobile

1955 Connaught Type B
1955 la Type B

Kenneth McAlpine fonde l’écurie de course automobile Connaught en 1950 avec, comme associés, les ingénieurs Rodney Clarke et Mike Oliver. Le projet aboutit en juillet 1951 par la construction d’une monoplace de Formule 2. Les Connaught sont des voitures assez performantes : McAlpine se classe second, avec la Connaught A, du Daily Mail Trophy. Les voitures prennent alors part à des courses plus importantes de Formule 2. Elles débutent en championnat du monde de Formule 1 à Silverstone.

Les débuts à Silverstone, sont encourageants puisque Dennis Poore, qualifié en huitième position, termine quatrième du Grand Prix. Ken Downing finit neuvième après avoir obtenue la cinquième place sur la grille de départ. Les monoplaces, également engagées en Formule 2, emportent deux succès dans la discipline grâce aux mêmes pilotes.

En 1953, si les voitures se montrent toujours efficaces en Formule 2, notamment aux mains de Roy Salvadori. Il permet à l’écurie de remporter à nouveau la Madgwick Cup. Leur manque de fiabilité les empêche de rentrer dans les points dans la discipline-reine.

Connaught Type B 1955

En 1954 retrait de la compétition

Le changement de réglementation contraint l’écurie à se retirer officiellement de la compétition. Mais de nombreux gentleman-drivers achètent des châssis pour s’engager à titre privé. Ils sont cinq à s’aligner lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, dont Don Beauman, le plus rapide pilote sur Connaught. À la fin de l’année, Mike Oliver conçoit le modèle B, motorisé par un Alta 2,5 litres à quatre cylindres en ligne en lieu et place du moteur Lea Francis de 2 litres.

Ce changement de motorisation ne met toutefois pas au rencard la Connaught A, toujours utilisée notamment par Beauman. Il termine troisième du Glover Trophy, course hors-championnat. Fin 1954, Tony Brooks s’impose lors de la course hors-championnat de Syracuse. Il signe par la même la première victoire notable d’un constructeur britannique depuis 1924.

Voici quelques voitures notables :

  • Connaught-A : une monoplace de Formule 1 qui a fait ses débuts en 1952.
  • Connaught-B : une voiture de Formule 2 qui a fait ses débuts en 1953.
  • Connaught-C : une voiture de Formule 1 plus sophistiquée qui a fait ses débuts en 1954.
  • Connaught-L Type : une voiture de sport de luxe qui a fait ses débuts en 1955.
  • Connaught-D Type : une voiture de sport de luxe qui a fait ses débuts en 1956.
Merci de faire connaitre