Pogea Racing Centurion 2018 basée sur l’Alfa Romeo 4C – Kit en carbone

Le Pogea Racing Centurion une petite série de 10 unités.

Il aura fallu patienté, puisque la commercialisation du 4C se fait au compte-goutte. Avec un délai de livraison dépassant allègrement les 12 mois. Mais cela en valait la peine car le résultat que nous présente Pogea Racing ( la Centurion) est de la dynamite.

Parlons directement chiffres puisque Centurio passe de 0 à 100 km/h en 3,9 s, 14,4 s; pour le 0 à 200 km/h et pointe à plus de 300 km/h. D’emblée, la barre se trouve très haute puisqu’elle bat la nouvelle Porsche 911, la BMW M4 ou la Mercedes AMG GT. Excusez du peu !

« Depuis fin 2013, nous avons passé beaucoup de temps à analyser en détail la 4C de série sous toutes ses facettes ». Avoue Eduard Pogea et d’ajouter;  « C’est uniquement de cette manière que nous avons pu également offrir à la fin de la phase de développement des améliorations de performances. Cela a prouvé après de longues expérimentations qu’elles fonctionnent sans problème sur la route et sur circuit. »

Pogea Racing Centurion 2018

Deux niveaux de puissance

Avec son poids avoisinant la tonne, Centurion offre deux niveaux de puissance. Du 4 cylindres de base de 1,8 litres qui développe une puissance de 177 kW (240 ch); pour un couple de 350 Nm au départ de l’usine, dans sa version « étape 1 », Pogea Racing a d’abord obtenu  216 kW (293 ch) et un couple de 415 Nm; alors que la version « étape 1 Plus » voit sa puissance grimper à 230kW (313 ch) et le couple progresser à 435 Nm.

Ayant bancs de puissance, four autoclave et toute l’infrastructure, Centurion est un produit pensé jusque dans les détails. Ainsi, les jupes avant et arrière sont entièrement fabriquées en fibre de carbone légère; le diffuseur arrière possède des ouvertures centrales pour des embouts d’échappement de 101 millimètres de diamètre. Fabriqués au choix en fibre de carbone ou en acier inoxydable avec ou sans clapets.

Pogea Racing Centurion 2018

Pogea Racing propose des amortisseurs spécifique réglables en hauteur et en dureté. Bien sûr toujours, comme pour tous les autres composants, avec une certification TÜV.

Même l’aérodynamique aété étudiée avec un nouvel aileron arrière (disponible en PEC ou en carbone) qui augmente la pression exercée sur l’essieu arrière pour 35 kg supplémentaires à 160 km/h. Voilà une bonne chose car, au franc lever de pied de l’accélérateur, la 4C avait effectivement tendance à louvoyer du train arrière au moment du transfert de masses.

(source / photos Pogea racing)



Galerie Photos

Comments are closed.