Gemballa M635 CSI… La BMW dans les années 80

Gemballa M635 CSI… La chasse au trésor !

La Bmw Gemballa M635 CSI

Gemballa M635 CSI

Aujourd’hui, on se prosterne devant des marques comme Rauh Welt, Liberty Walk ou encore Mansory (Enfin, surtout les footballeurs pour la dernière!). M’enfin, dans les années 80, on avait déjà de doux dingues qui ne juraient que par l’élargissement de tout ce qui roulait, et parmi eux, un certain Uwe Gemballa !

 

Un style en forme de cube

Gemballa M635 CSIBon, le style ne faisait pas forcément dans la dentelle… Au contraire ! C’était carré, taillé à la hache et plutôt violent. Les designers ne prenaient pas en compte les courbes d’origine, on y flanquait des extensions qui doublaient quasiment la largeur de la bagnole. Ainsi a l’époque, l’inspiratrice, c’était la Testarossa et son célèbre cul qui partait de ses extravagantes aérations ailés latérales, permettant à certains petits garçons de préférer les bagnoles aux gonzesses !

 

Le préparateur de Porsche

Gemballa M635 CSIA la base, Une Gemballa se fait un nom en s’occupant des Porsche. Le préparateur de Léonberg s’est d’ailleurs octroyé le chrono le plus rapide réalisé par une Porsche sur un tour du Nürb, avec sa GTR 600 Evo, qui se fera détrôner quelques années plus tard par la Carrera GT. Au delà des sportives de Zuffenhausen, Gemballa n’épargne aucune autre caisse, à partir du moment où leur proprio aligne un bon gros paquet de biftons ! Mercedes, Ferrari, BMW…, elles peuvent toutes recevoir leur cure de pompelup !

Des sièges Recaro

Gemballa M635 CSI

C’est justement une d’entre elle qui nous intéresse aujourd’hui, une BMW M635 CSI achetée en 1985 aux Emirats. A peine rodé, le coupé prend la direction de l’Allemagne pour une préparation signée Gemballa. Au menu, un intérieur personnalisé avec sièges Recaro, sono à exploser le pare brise, télé… enfin, les trucs à la mode à la fin des 80’s !

Gemballa M635 CSIDevant des roues 3 parties en 9×15′ et derrière, des écrase-bitume en 13×15′ ! Pour couvrir le tout, l’arriere prend du muscle avec des ailes carrées et des entrées d’air dans le même style.

Les mecs s’emmerdaient pas avec les courbes… dans les 80’s on dessinait à la règle ! Un aileron est posé sur les fesses et le tout est recouvert d’un jaune poussin. Cela permettra dans tous les cas, de pouvoir régler la couleur de votre écran !

Gemballa M635 CSI

L’engin aurait couté la bagatelle de 160.000 $. Heureux l’homme qui a l’impression de se tapper Titi le canari à chaque fois qu’il pénètre dans sa voiture ! Quoi qu’il en soit, la M635 CSI a coulé des jours heureux sous le soleil du Golfe… jusqu’en 2003 ! En effet, après la chute de Sadam Hussein, un G.I a retrouvé l’engin en Irak, devenu alors propriété de Uday Hussein, l’un des fils du dictateur. La caisse était en piteux état, mais, aux dires du soldat, largement capable d’être remise en état.

La disparition de Uwe Gemballa

Gemballa M635 CSI

L’histoire raconte que la caisse a fait partie des saisies de l’armée américaine et que depuis, on ne sait absolument pas ce qu’elle est devenue. En parallèle, le 17 février 2010, on annonce la disparition de Uwe Gemballa, du côté de Johannesgurg. Il s’y serait rendu dans l’optique de rencontrer des investisseurs… Il sera retrouvé le mois suivant, le corps criblé de balle. En prie à des soucis financiers, on soupçonne que sa mort serait la conséquence d’une mauvaise histoire de blanchiment d’argent qui aurait mal tourné !

Gemballa M635 CSI

Du sang, de la guerre, un drame, de l’amour et du jaune… il n’en faut pas plus pour faire naitre les légendes, puisqu’aujourd’hui, la Gemballa M635 CSI est devenue une véritable phénomène aux Etats Unis. Ainsi des fans de la marque se sont lancés à sa recherche. Allez Barack, arrête tes conneries et rend la Gemballa qui fait cui cui !

Source : Gemballa M-635-CSI… La chasse au trésor ! De l’essence dans mes veines

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire