Ferrari 550 Maranello – Les lignes de la carrosserie, créée par Pininfarina

Ferrari 550 Maranello – Les lignes de la carrosserie, créée par Pininfarina

10 juin 2020 0 Par PhotosCar

La Ferrari 550 Maranello remplace la 512M, dernière évolution de la Ferrari Testarossa.

Lancée à la presse au Nürburgring en 1996, la 550 Maranello était la réponse de Ferrari à ceux qui pensaient que les performances d’une voiture V12 à moteur avant ne pouvaient pas battre celle d’une voiture de sport à moteur central. Héritière du F512M, la 550 Maranello s’est révélée plus rapide et, grâce à sa meilleure configuration d’emballage à moteur avant et arrière, beaucoup plus pratique.

Désigne et conception

Ferrari 550 Maranello 2001

Les lignes de carrosserie de la plume de Pininfarina avaient sans surprise des échos du compagnon stable 2 + 2 du nouveau modèle, le 456 GT, dans l’ensemble. Cependant, il y avait aussi des notes rétro des modèles classiques précédents, comme les deux fentes d’air d’échappement dans les ailes avant semblables à celles des années 60 250 GTO et 275 GTB, tandis que le traitement des feux arrière était encore plus proche de celui de la légendaire 365 GTB / 4 Modèle «Daytona» par rapport à la 456 GT.

En ce qui concerne les carrosseries elles étaient montées sur un châssis à empattement de 2500 mm. Soit 100 mm de moins que le modèle 456 GT 2+2, avec une voie avant de 1632 mm et une voie arrière de 1586 mm. D’ailleurs il a_été construit à la manière d’un tube en acier traditionnel! incorporant des sous-structures pour supporter des composants mécaniques et de carrosserie, portant le type de châssis d’usine F 133 AB. Le modèle était disponible en version conduite à droite ou à gauche, avec direction assistée en standard.

Intérieur

Ferrari 550 Maranello 2001

L’intérieur a_été recouvert de cuir en standard! avec également des possibilités de réglage électronique pour les sièges et une grande plate-forme de bagages derrière eux. Des airbags jumeaux ont_été fournis, tout comme la climatisation! des vitres électriques et des rétroviseurs extérieurs, ainsi qu’une chaîne stéréo avec lecteur CD. En option, des sièges sport étaient disponibles! ainsi qu’une gamme d’articles des accessoires de personnalisation «Carrozzeria Scaglietti» qui ont_été introduits en 1997! pour permettre aux clients d’individualiser leur voiture.

Motorisation

Le moteur était une dérivation de celui conçu pour la 456 GT avec la même cylindrée! bien que la cylindrée totale ait_été choisie dans le cadre du titre du modèle, 5,5 litres! (donc 550) plutôt que le chiffre de volume balayé monocylindre qui avait_été utilisé! avec la 456 GT, avec une référence de type usine 133 A. Par ailleurs le moteur V12 à 65 degrés avait une cylindrée réelle de 5474 cm3! avec un alésage et une course de 88 mm x 75 mm; quatre soupapes par cylindre; deux arbres à cames en tête par rangée et une lubrification à carter sec .

Le bloc, les culasses, le carter et les pièces moulées diverses ont ainsi été_construits en alliage léger! avec des chemises de cylindre en alliage traité Nicasil et des bielles en alliage de titane.

Galerie Photos / Ferrari 550 Maranello