Ferrari F40 GT Michelotto 1991

1991 Ferrari F40 GT Michelotto Racing Car
1991 Ferrari F40 GT Michelotto Racing Car

La F40 GT est résolument une automobile née pour le circuit et la course.

La GT Michelotto n’était jamais dans le plan de Ferrari pour la F40. C’est pourquoi Pozzi SA, a pris l’initiative et a incité Ferrari à autoriser Michelotto. Ainsi le centre de service Padu Ferrari construit une série de F40 LM pour la course pour les règles IMSA aux États-Unis. Quatorze ont été construits, bien que seuls les deux premiers, construits pour Pozzi, ont réellement couru de manière significative en 1989 et 1990. Ils se sont bien acquittés, mais Ferrari ne leur a jamais donné le type de soutien d’usine qui pourrait les transformer en gagnants.

1991 Ferrari F40 GT Michelotto Racing Car
1991 Ferrari F40 GT Michelotto Racing Car

Ceux-ci ont été suivis par cinq F40 GT, également construits par Michelotto aux règlements pour le Championnat italien de Supercar. BPR a adopté des règlements sur la limitation de l’air pour générer des performances moteur et des performances globales. Ainsi les leçons apprises dans la compétition précédente de F40 ont été appliquées aux limites des règles de construction des F40 GT pour ces séries.

Ces quelques F40 GT ‘ S étaient des voitures de course beaucoup plus développées. Ainsi elles étaient plus légères, avaient une meilleure aérodynamique et des effets sophistiqués au sol. Par ailleurs des suspensions intégrées à billes, des systèmes de carburant à remplissage rapide, des roues et des pneus plus larges. Ainsi que des hauteurs de conduite inférieures et d’autres améliorations. Cela les faisaient plus sophistiqués que toutes les voitures de course basées sur la F40.

1991 Ferrari F40 GT Michelotto Racing Car
1991 Ferrari F40 GT Michelotto Racing Car

Le design de la F40

Son design et sa conception sont réalisés par Pininfarina, avec Leonardo Fioravanti (chef designer) et Peter Camardella. Le poids total est inférieur à 1 100 kg grâce à l’utilisation intensive de matériaux composites. Ainsi les cadre et panneaux sont en Kevlar et la carrosserie en aluminium. On trouve egalement de la fibre de carbone, fibre de verre, plastique renforcé, vitres en plexiglas, réservoir en résines aéronautiques. Sur le plan aérodynamique, elle offre un Cx de 0,34, avec ses phares escamotables à l’avant et un aileron imposant à l’arrière. La suspension avant est à double triangulation comme la GTO Evoluzione.

Minimaliste et allégé au maximum, l’habitacle est spartiate. Avec ses sièges baquets, le confort est réduit au minimum (sauf climatisation). Egalement les portes sont totalement vides pèsent environ 1,5 kg (pas de poignée pour l’ouverture depuis l’intérieur, mais un simple câble). Elle est dépourvue de direction assistée, d’ABS, et d’assistances et aides technologiques à la conduite.

Voir tous les modèles Ferrari

Galerie Photos

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire